maison blanche

La nouvelle donne

Mémoire courte ou optimisme à toute épreuve ?


Les Américains ont-ils la mémoire  courte ou manifestent-ils un optimisme à toute épreuve ? La question mérite d’être posée en observant une enquête réalisée par l’institut Gallup  intitulée « Smaller Majority Calls Economy Most Important Problems ». 69% des Américains « seulement » considèrent l’économie comme le principal problème aujourd’hui. Pourquoi seulement ? Parce que c’est 17% de moins qu’il y a deux mois.

Qu’est-ce qui peut expliquer une telle amélioration ? Certes, de nombreuses mesures ont été prises par l’équipe Obama, mais les résultats ne sont pas encore visibles, loin s’en faut et le chemin sera long, les déclarations du secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner vendredi 22 mai : « Le processus de reprise sera plus long » qu’elle ne l’envisageait lors de l’élaboration du budget, il y a deux mois. Il suffit de lire les statistiques mensuelles de l’économie. Chaque mois, depuis le début de l’année, ce sont quelque 600 000 emplois qui sont détruits.

Certains états sont particulièrement touchés : le taux de chômage a atteint 12,6% dans le Michigan (l’industrie automobile y est en premier ligne), 12,1 % dans l’Oregon et 11,2 % en Californie. Cet Etat vient de voter non aux six propositions présentées par Arnold Schwarzenegger la semaine dernière. Le gouverneur du premier Etat des Etats-Unis, qui serait la 7 ou 8e puissance économique mondiale s’il était indépendant et qui hébergent deux industries majeures (les technologies de l’information en pleine Silicon Valley et le cinéma, vecteur du Soft Power de l’Amérique dans le monde, va devoir prendre des décisions drastiques et et tailler dans le budget.

Parmi les 69% qui placent l’économie au premier rang de leurs préoccupations, quels sont principaux problèmes ? D’abord, l’économie en général pour 47% devant le chômage avec 17% et le manque d’argent (7%). Le déficit et la dette fédérales ne recueillent que 5%.  Les autres problèmes cités (les impôts, l’inflation, la corruption dans les entreprises, la récession…) peuvent être considérés comme marginaux.

Dans un principe de fonctionnement qui ressemble à celui des vases communicants, la baisse des problèmes économiques entraine la hausse des problèmes non économiques qui passent à 48%, soit une hausse de 10% en deux points. Quatre sujets se détachent : la situation en Irak et la guerre en général (incluant l’Afghanistan), la santé et les problèmes connexes (prise en charge de soins, coût, remboursement…), le mécontentement face au gouvernement fédéral et l’éthique.

La relative importance attachée aux problèmes de la santé est assez surprenante : 9 % seulement des Américains mentionnent ce sujet parmi les plus importants. Etonnant lorsque l’on sait le montant des dépenses en matière de santé et, malgré ça, les millions d’Américains qui n’ont pas de couverture. Pour mémoire, ils étaient 31% en 1994 à mentionner la santé au rang des problèmes les plus importants.

24 mai1

Publicités

24 mai 2009 - Posted by | Général | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :