maison blanche

La nouvelle donne

D-Day à l’écran


8 juin1Le 6 juin, Barack Obama est présent en France pour fêter le 65e anniversaire du débarquement, une des plus grandes opérations militaires (même opération tout court) jamais réalisées par les hommes. Je me souviens de l’ambiance du 50e anniversaire dans cette Normandie reconnaissante aux Américains venus apporter une aide décisive pour bouter les Allemands hors de nos frontières. Cette opération a été immortalisée à de nombreuses reprises par le cinéma, chaque film traduisant le regard de son époque sur l’événement.  A remarquer que le temps de ce 6 juin 2009 est assez semblable à celui de 1944.

La promenade sur le cimetière de Colleville-sur-mer est propice au recueillement. Quand on pense à ces milliers de jeunes gens américains, anglais, canadiens, australiens…  qui n’avaient rien demandé et qui sont venus pour nombre d’entre eux sacrifier leur vie pour un problème qui ne les concernaient que de loin, on ne peut qu’être remplis de respect.

Pour avoir discuté avec nombre de vétérans américains venus en France, aucun d’eux ne regrettent et tous sont fiers d’avoir participer à une telle mission.

Ci-dessous quelques-uns de ces documents par ordre présenté chronologique (description des films avec Wikipedia)

1962 : Le jour le plus long (The longest day)

6 the longest dayCommence par la scène du débarquement filmé un peu à la manière d’un Western, on y a voit particulier le corps des Rangers partant à l’assaut de la point du Hoc. Quand on est allé sur les lieux on se demande comment les soldats ont  bien pu conquérir cette portion de terrain. Il est vrai deux les deux tiers grimpant cette falaise y ont péri.

On se souvient aussi de la scène du parachutiste accrocher sur le clocher de l’église de Sainte-Mère l’église.

La distribution de ce film est époustouflante : Richard Burton, Robert Mitchum, Sean Connery, Henry Fonda, Red Buttons, Leo Genn, Peter Lawford, Gert Fröbe, John Wayne, Irina Demick, Curt Jürgens and Robert Wagner.

Le Jour le plus long est un film américain réalisé par Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, Gerd Oswald et Darryl F. Zanuck (non crédité). Il est sorti en 1962 et il est tiré du livre éponyme de Cornelius Ryan.

Il s’agit de séquences, parfois tirées de l’anecdote, qui s’enchaînent chronologiquement sur les différents théâtres d’opérations et centres de commandement du débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944.

Bande annonce du film

Une scène (de qualité médiocre) avec John Wayne

1968 : Quand les aigles attaquent (Where Eagles Dare)

6 where Eagles DareQuand les aigles attaquent (Where Eagles Dare) est un film britanno-américain réalisé par Brian G. Hutton, sorti en 1968.

En 1944, un commando est parachuté en Autriche près du village de Werfen dans le land de Salzbourg (dans les Alpes autrichienne à moins de 40km au sud-est de Berchtesgaden et du nid d’aigle d’Hitler en Bavière) pour récupérer un général américain, prisonnier dans une forteresse nazie Hohenwerfen (« le château des aigles »). Mais très vite, il semble que certains jouent double jeu, ou plus…

Richard Burton Clint Eastwood pt 1

1980 : Au-delà de la gloire (The Big Red One)

6 The bid red oneThe Big Red One est un film de guerre américain réalisé par Samuel Fuller et sorti en 1980.

Novembre 1918, dans un champ de bataille, le sergent Possum regarde les cadavres de soldats américains et allemands. Entendant un Allemand crier et ne comprenant pas ce qu’il dit, le sergent le tue. Quelque temps après, son officier lui annonce que la guerre est finie, il regrette alors de l’avoir tué.

Le 8 novembre 1942, le sergent Possum est à la tête d’une escouade de fusillers dans la 1re division d’infanterie américaine, la Big Red One. Parmi les jeunes recrues qui font leur baptême de feu, se trouvent Zab, Vinci, Johnson et Griff.

Le 11 juillet 1943, l’unité met le pied en Sicile lord de l’opération Husky, ils rencontreront des recrues avec qui ils évitent de faire connaissance car, ils prétendent que chaque recrue se fat tuer.

Le 6 juin 1944, l’unité débarque en Normandie durant l’opération Overlord, puis passera par la Belgique, l’Allemagne et pour finir la Tchécoslovaquie, où elle découvrira le camp de Falkanau.

1998 : Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan)

6 Saving Private RyanCe dont on se souvient en particulier de ce film, c’est la scène du débarquement qui tranche avec  celle du jour le plus long. Autant cette dernière est menée comme les films de l’époque style Péplum ou Western, autant la seconde se veut un modèle de réalisme.  Dans l’attente, dans la peur, dans la tuerie… Steven Spielberg se serait entouré du conseil de vétérans qui lui ont conté, raconté, conseillé cet événement dont, malgré les années, ils n’ont pas oublié une seule minute. D’ailleurs, le film commence par un vétéran qui se rend sur une des tombes du cimetière américain et qui est alors traversé d’émotions.

Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan) est un film américain réalisé par Steven Spielberg, sorti en 1998.

6 juin 1944, jour historique du débarquement en Normandie et début de la libération de l’Europe de l’Ouest. Ce matin du 6 juin, les troupes alliées se préparent à débarquer sur les plages normandes dont Omaha Beach qui sera surnommée Bloody Omaha, « Omaha La Sanglante ». Sur ce secteur, un ennemi non prévu et non repéré par la Résistance est arrivé du front de l’Est : il s’agit de la 352ème division d’infanterie allemande, la plus aguerrie de toutes les D.I allemandes dans le Cotentin… De plus, les bombardements aériens et navals alliés ont été inefficaces et la vague d’assaut américaine va devoir affronter des défenses allemandes quasi intactes.

Le capitaine Miller qui est le chef d’une compagnie de rangers fait partie des troupes de débarquement américaines sur Omaha. Il est accompagné du sergent Horvarth, le tireur d’élite Jackson et d’autres membres de son unité. Lorsqu’ils débarquent, ils sont de la première vague d’assaut. C’est un véritable carnage sous un déluge de feu ahurissant. Mais Miller parvient miraculeusement à s’en sortir vivant. Mais à quel prix ? Il en ressort choqué mais déterminé.

Une fois la plage nettoyée et la tête de pont établie avec la jonction avec Utah Beach, le capitaine se voit confier une mission de premier ordre. Sur les plages, deux des quatre frères Ryan sont mort au combat. Un à Omaha Beach et l’autre sur Utah Beach. Le troisième est mort, en Nouvelle-Guinée dans la guerre du Pacifique. Quant au quatrième, qui fait partie de la 101e division aéroportée américaine, on ne sait pas s’il a survécu à son largage sur le Cotentin en territoire ennemi. Le but de Miller et de son unité est clair : ramener la seconde classe James Francis Ryan à sa famille en vie… Une expédition part alors à sa recherche à travers le bocage normand. Entre-temps plusieurs questions se posent : est ce que la seconde classe Ryan est en vie et s’il ne l’est pas, pourquoi risquer des vies pour un seul homme présumé disparu ?

Une mise en scène réaliste et tristement choquante, au souvenir des soldats qui se sont battus en France pour libérer l’Europe de l’emprise nazie. Une démonstration de cohésion de groupe au beau milieu d’une guerre faisant ses derniers pas.

Ci-dessous les scènes du vétéran qui revient sur le cimetière de Coleville et du débarquement

1er partie

2002 : Band of Brothers

6 Band of brothersBand of Brothers ou Frères d’Armes (titre Français) est une mini-série américaine de 10 épisodes d’une heure. Ces épisodes ont été produits par Steven Spielberg et Tom Hanks et l’histoire tirée du livre Band of Brothers de l’ historien américain Stephen E. Ambrose, décédé le 14 octobre 2002 à l’âge de 66 ans.

Diffusée sur les écrans français au cours de l’été 2002 et l’été 2004 (dans le cadre du 60ème anniversaire du débarquement allié en Normandie), la série a rencontré un vif succès, non seulement en France, mais également aux Etats-Unis, en Angleterre, en Italie et en Allemagne.

Une présentation de la série

Le débarquement

Chapitre 2 : Carentan – 6 jours après le débarquement

Publicités

6 juin 2009 - Posted by | Général | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :