maison blanche

La nouvelle donne

Comment se définissent les républicains, les démocrates et les indépendants ?


Républicains = conservateurs ; Indépendants = modérés et  démocrates = liberals.

Trois égalités qui sont partiellement vraies même si la réalité est un peu plus complexe. Cette réalité peut se traduire de la manière suite :

  • Les conservateurs sont largement majoritaires (72 %) chez les républicains ;
  • Les modérés sont majoritaires chez les indépendants (43 %) ;
  • Et les liberals représentent un groupe important (37 %) chez les démocrates (pas le plus important, mais c’est au sein des démocrates que l’on trouve la plus grande proportion de liberals).

C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par le groupe Gallup intitulée Conservatives Maintain Edge as Top Ideological Group révèle que le groupe des Américains qui se déclaarent conservateurs est le plus important avec 40 % de la population devant les démocrates avec 36 %. N’est-ce pas là un peu étonnant seulement un an après l’élection assez facile de Barack Obama ? En fait en 2008, lors de la dernière enquête de ce type, les deux groupes étaient à égalité avec 37 %.

 

Evolution des conservateurs, des liberals et des modérés depuis 1992

Sur une durée plus longue, depuis 1992, on observe une certaine stabilité idéologique des Américains qui s’organise selon les proportions : 40 %, 40 % et 20 %. Sur cette période de près de 20 ans qui se répartit entre deux mandats présidentiels assez forts : celui de Clinton de 1992 à 2000 et de George W. Bush de 2000 à 2008, les modérés ont un léger avantage sur les conservateurs. Ce qui peut sans doute passer inaperçu dans la mesure où ces derniers font plus entendre leur voix que les premiers.

Depuis l’élection d’Obama à la Maison Blanche, ce léger infléchissement vers l’idéologie du conservatisme se traduit sur des thèmes qui sont au cœur de la politique actuelle menée par Obama.

1 novembre2

 

La proportion d’Américains qui :

– considèrent qu’il y a trop de réglementations qui pèsent sur les entreprises est passée de 38 à 45 %. Lorsque l’administration en place « nationalise » General Motors, cela frappe l’inconscient collectif américain qui n’était sans doute près à une telle mesure ;
– qui se définissent comme pro-life (contre l’avortement) est passée de 44 % à 51 % ;
– qui estiment que le phénomène du réchauffement de la planète est exagéré ;

La proportion des Américains qui souhaiteraient

– que les syndicats soient moins présents est passée de 32 % à 42 % ;
– que les lois sur les ventes d’armes ne change pas de 49 à 55 % ;
– que l’immigration ralentisse de 39 % à 50 % ;
– que les valeurs traditionnelles soient promues de 48 % à 53 % ;

Publicités

1 novembre 2009 - Posted by | Général | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :