maison blanche

La nouvelle donne

J-28 : une hirondelle ne fait pas le printemps


Après un débat dans lequel Barack Obama n’a pas excellé (c’est  là un euphémisme !), Mitt Romney bénéficie d’un regain d’intérêt auprès des électeurs. De telle sorte que le candidat conservateur a pris l’avantage auprès de ceux que l’on appelle les likely voters (les gens qui déclarent qu’ils iront  voter ) : 49 % contre 46 %. C’est ce qu’indique le dernier sondage du Pew Research Center. Mais comme le rappelait le magazine The Daily Beast cette catégorie des likely voters – What the Heck Is a Likely Voter? – ne représente pas grand-chose.

Chez les registered voters (ceux qui sont inscrits sur les listes électorales), les deux candidats sont aujourd’hui à égalité : 46 % / 46 %. Dans la remontée incontestable de Mitt Romney, le débat qui a été suivi par 70 millions d’Américains (un nombre élevé) a un effet important.Une égalité observée également par l’institut Gallup.

Est-ce là un mouvement durable ? Parfois poser la question est déjà y répondre.  Quand on interroge les électeurs hésitants (swing voters) sur la personnalité de chacun des deux candidats, c’est Barack Obama qui a clairement l’avantage. La plus grande différence est la capacité d’empathie envers les citoyens ordinaires : sur ce point qui au final jouera un rôle important, Barack Obama écrase son adversaire.

Publicités

9 octobre 2012 - Posted by | Elections 2012 | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :