maison blanche

La nouvelle donne

2e débat : Barack Obama corrige le tir


Who won ? Question rituelle qui a une importance particulière cette fois étant donnée l’équilibre des forces entre les deux camps. Ce débat sous la forme d’un town Hall debate où les candidats doivent répondre à des citoyens qui n’ont  pas fait leur choix a permis à Barack Obama de corriger la mauvaise prestation du premier débat. Cela a permis à Barack Obama de donner une image plus positive et plus sûr de lui-même. Au début, le candidat président ne semblait pas totalement à l’aise sans doute parce qu’il était conscient des enjeux. Mais à aucun moment, il a pu prendre avantage de sa position de président des Etats-Unis par rapport à un candidat qui n’arrête pas de répéter qu’il a passé toute sa carrière dans le secteur privé sauf quand il était gouverneur du Massachusetts où comme Zorro il a réglé tous les problèmes.

Evidemment, Romney avait beau jeu de mettre l’accent sur les quatre dernières années où la situation économique a été très difficile en passant sous silence les causes qui ont amené cette crise. Un bilan où l’on doit défendre l’idée que si « on n’avait pas fait ça, la situation serait pire n’est pas facile à vendre ».

C’est  donc une meilleure prestation pour le camp Obama, mais il faudra encore faire mieux la prochaine fois pour sécuriser la situation.

La situation économique et les emplois, la politique énergétique, les impôts, les inégalités au travail notamment envers les femmes, quelles différences entre Romney et Bush, immigration, L’épisode de la Lybie où l’ambassadeur des Etats-Unis a été tué, délocalisation des emplois à l’étranger notamment en Chine, tels furent les sujets abordés par l’échantillon des citoyens. Avec certains échanges très tendus notamment concernant la Libye où Romney a tenté de présenter un président faible, manquant de leadership et incapable de réagir de manière appropriée.

Avec une dernière question un peu différente : quelle est la plus grande différence entre ce que vous êtes et ce que pense les Américains de vous ?

Mitt Romney a pu être assez personnel et expliquer qu’il avait de la compassion pour tous les Américains, qu’il avait passer sa vie à s’intéresser aux autres, qu’il croyait en Dieu et qu’il avait même pasteur dans sa congrégation.

Barack Obama est resté plus général en démontant  l’idée qu’il était un supporter du « big Government » et  du gouvernement qui est la source de création des emplois. « Je soutien la libre entreprise, les entrepreneurs ceux qui prennent des risques, c’est là la moteur du dynamisme des Etats-Unis ». Mais il en a profité pour critiquer son opposant d’une manière assez fine : Je pense que le gouverneur Romney « is a good man but »,… et là la liste fut longue lui permettant de placer la citation des 47 % qui ne payent pas d’impôts et dépendent du gouvernement.

Barack Obama a été capable de répondre à des questions comme tremplin pour critiquer les positions de Mitt Romney. A l’inverse, Romney a été plus offensif et assez sûr de lui-même.

Si ce débat avait été le premier observait un commentateur politique après les échanges, le résultat des élections aurait  été assuré. Mais ce débat suffira à corriger les effets dévastateurs du premier ? Telle est la question.

Romney a fait la comparaison entre ce qui était le programme d’il y a quatre ans et les résultats. Obama a tenté de défendre son bilan et de se projeter dans le futur en demandant de voter pour lui à la fin. La dynamique en faveur de Romney depuis le premier débat va sans doute être modifiée mais le dernier débat sera déterminant.

Juste après le débat, à 5h22 précisément, j’ai reçu un mail de Paul Ryan :

“Friend,
Mitt crushed it again at tonight’s debate. He showed America that on November 6th, there is a clear choice: four more years of what we already know hasn’t worked, or a new path that leads to a real recovery.
It’s time for commonsense solutions and clear-eyed leadership.

Please contribute now to help make Mitt Romney the next president.
Thanks,
Paul Ryan”
Le candidat à la vice-présidence ne perd pas de temps.

Suivi de près par Mitt Romney
Friend,
I can tell you that if you were to elect President Obama, you know what you’re going to get.
You’re going to get a repeat of the last four years.
We just can’t afford four more years like the last four years.
Donate now to help us deliver the real recovery America deserves.
Thank you for your support,
Mitt Romney

 

Barack Obama a été un peu moins rapide , à 6h23
Guy —
Tonight, I hope you saw exactly what’s at stake in this election.
This race is neck and neck. What happens in the next three weeks will determine which side wins.
That’s in your hands — I’ll be fighting as hard as I can, but I can’t do this without you.
Stand with me tonight. Make a donation to support this campaign before tomorrow’s final FEC deadline:
https://donate.barackobama.com/Deadline
Thank you,
Barack

 

 

 

Publicités

17 octobre 2012 - Posted by | Elections 2012 | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :