maison blanche

La nouvelle donne

Fiscal Cliff : Obama en appelle au Congrès


Dans une très courte allocution officielle, la première après son élection de mardi, Barack Obama en appelle au Congrès et à sa raison pour que les deux partis trouvent un accord pour ne pas tomber de la « Fiscal Cliff ». L’année dernière, Républicains et démocrates n’ont pas réussi à trouver un compromis pour réduire le déficit et ont allumé une bombe à retardement qui devrait exploser au 31 décembre 2012. L’explosion serait la fin des réductions d’impôts décidées par George W. Bush, augmenterait les impôts de tous les américains, entrainerait des coupes automatiques de différents budgets, notamment des budgets militaires à un niveau de 10 %. Démarche étonnante consistant à décider du pire si on n’arrive pas à se mettre d’accord sur le moins pire. Sans doute chacun des deux camps espérait avoir un président et une majorité à sa couleur aux élections 2012. Si cette mesure entrait en vigueur, le CBO a estimé que cela entraînerait une réduction significative de la croissance et de la création d’emplois. « Mon stylo est prêt à signer un accord » a-t-il conclut.


Barack Obama n’avait pas grand-chose de nouveau à proposer si ce n’est d’en appeler à la raison des responsables des majorités du Sénat et de la Chambre  des Représentants. C’est dans cette dernière que cette dernière que l’accord sera le plus difficile car les républicains qui ont gardé la majorité à la Chambre des Représentants. Et John Boehner a déjà indiqué qu’il n’était pas prêt à donner son accord.

Barack Obama a fait valoir l’argument que le Congrès devait normalement prendre une décision reflétant la volonté du peuple qui s’est exprimée cette semaine. Evidemment, les Républicains n’auront pas la même lecture. Le résultat de cette négociation qui s’engage va donner le ton du deuxième mandat de Barack Obama. On se souvient  de l’épreuve de force qui était intervenu à l’occasion de l’augmentation du plafond de la dette. Une partie de poker dont l’enjeu est évidemment  fondamental.

Publicités

9 novembre 2012 - Posted by | Général | , ,

3 commentaires »

  1. The same was said four years earlier. Then he reminded Sen. McCain: « I won » and we have four years of data on his accomplishments. Call me sceptical. What has changed that was not there four years ago?

    Commentaire par jslewis | 9 novembre 2012 | Réponse

  2. L’article est très intéressant. Une situation difficile pour les Etats-Unis, difficile de croire que Démocrate et Républicains parviendront à trouver un accord à temps et que la dette abyssale de 16000 milliards de dollars sera un jour remboursée… Peut-on penser que les Etats-Unis devront comme en zone euro faire appel à l’aide financière internationale et restructurer leur dette?

    Commentaire par loubr78 | 12 novembre 2012 | Réponse

  3. […] Le 4 novembre le Dow Jones était aux environs de 13 100 points. Depuis il a perdu  quelque 500 points. Les marchés  financiers manifestent leur inquiétude, notamment sur  la capacité de Barack Obama et du Congrès à résoudre la crise de la Fiscal Cliff (Fiscal Cliff : Obama en appelle au Congrès). […]

    Ping par Les résultats de Concours America 2012 « maison blanche | 21 novembre 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :