maison blanche

La nouvelle donne

La Silicon Valley, n°1 de l’écosystème des startups


Les Etats-Unis sont incontestablement le royaume des startups avec 6 régions dans les 20 premières répertoriées dans l’enquête réalisée par le Startup Genome et Telefónica Digital avec la région la plus dynamique dans ce domaine avec la fameuse Silicon Valley. Au-delà de la Silicon Valley est l’archétype même d’une région favorable au développement des startups, New York, Los Angeles, Seattle, Boston (la Route 128) et Chicago. Ce classement a été effectué à partir de 8 indicateurs.

Les 20 premières zones de startups
1. Silicon Valley
2. Tel Aviv
3. Los Angeles
4. Seattle
5. New York City
6. Boston
7. London
8. Toronto
9. Vancouver
10. Chicago
11. Paris
12. Sydney
13. Sao Paulo
14. Moscow
15. Berlin
16. Waterloo (Canada)
17. Singapore
18. Melbourne
19. Bangalore
20. Santiago

Situées respectivement sur la côte Ouest et la côte Est des Etats-Unis, la Silicon Valley et la Route 128 sont deux des prééminentes régions des Etats-Unis spécialisées dans les hautes technologies, tout particulièrement les technologies de l’information. Alors que la première a maintenu sa renommée au plus haut depuis une cinquantaine d’années, la Route 128 a connu un certain déclin, tout au moins dans les technologies de l’information. Mais elle reste au sixième rang des écosystèmes de startups.

La Route 128 est une zone qui tire simplement son nom de l’autoroute qui encercle la ville de Boston dont elle est distante d’une trentaine de kilomètres. Cette région a connu ses heures de gloire dans les années 80 en hébergeant nombre de champions de la mini-informatique tels que Digital Equipment, Data General, Prime Computer, Wang… et des étoiles du logiciel comme Lotus Development. Beaucoup ont été rachetées et d’autres ont purement disparu.

Les facteurs de développement de la Route 128 sont finalement assez proches de ceux qui ont permis à la Silicon Valley de se développer :

– Des Universités prestigieuses, notamment le fameux MIT et Harvard ;

– Une forte présence de l’administration : en 1990, le Massachusetts était un des cinq Etats les mieux placés en terme d’investissement fédéral qui se sont traduits par le financement de nombreux projets fédéraux ;

– La présence d’entreprises du complexe militaro-industriel comme Raytheon.

– Dans les années 90, on dénombrait quelque 3000 entreprises high tech dans l’Etat du Massachusetts.

Mais cette région présente des spécificités par rapport à la Silicon Valley qui tiennent à son passé. Le Massachusetts est au cœur historique des Etats-Unis et s’est développé au début du 17e siècle alors que la Silicon Valley n’a fait son entrée dans l’Union qu’au milieu du 19e siècle et connu un véritable développement économique qu’au début du 20e. La géographie aussi joue un rôle. Les entreprises y sont distribuées sur une bande de territoire plus large (la Silicon Valley s’étend sur une bande de 50 par 15 km). L’organisation des entreprises y était certainement plus traditionnelle alors que les entreprises californiennes, inspirées par HP, ont mis en place des structures plus plates et plus flexibles. Le cas de Digital Equipment créée par Ken Olsen en 1957 est à cet égard exemplaire.

Pour télécharger le rapport

Publicités

22 novembre 2012 - Posted by | Général | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :