maison blanche

La nouvelle donne

La Chine, première puissance économique mondiale en 2025, 26, 27 ?


Les Etats-Unis constituent la première puissance économique avec un PIB de 15,6 milliards de dollars devant la Chine dont le PIB représente 53 % de l’économie américaine en 2012. Mais avec des taux qui croissent l’un autour de 2 à 3% et l’autre entre 8 et 10 %, l’Empire du milieu rattrapera l’Oncle Sam comme s’il était chaussé de bottes de 7 lieues. C’est ce qu’indique le Center for Economics and Business Reseach dans son rapport annuel World Economic League Table.

29 cebr2

En 2022, le paysage aura complètement changé. Les Etats-Unis seront toujours la première puissance économique du monde mais la Chine sera un second tout proche avec un PIB qui représentera alors 83 % du PIB américain. En posant des hypothèses de croissance, on peut ainsi évaluer la date à laquelle la Chine supplantera les Etats-Unis. Avec des taux de croissance de 2, voire de 3%, pour les Etats-Unis  et 8 % pour la Chine, les deux courbes se croiseront en 2026.

29 cebr3

Toutefois, ce scénario est loin d’être assuré car rien ne garantit que la Chine continue à ce rythme. Souvenons-nous du Japon dans les années 70. De nombreux gourous et autres analystes prévoyaient un raz-de-marée nippon sur le monde. Et puis les forces se sont progressivement transformées en faiblesses et la crise financière a eu raison de la croissance japonaise jusque-là insolente.

29 cebr1

Rien n’interdit de penser qu’un phénomène comparable n’apparaisse en Chine. Les atouts de l’Empire du milieu pourraient  bien se transformer en handicaps : un régime autoritaire contre lesquels les citoyens se révolteront, une pyramide des âges suite notamment à la politique de l’enfant unique difficile à surmonter, des inégalités croissances devenant insupportables, un coût de financement d’un embryon de « welfare state » réduisant l’efficacité de l’économie chinoise, des hausses de salaires réduisant  29 cebr4l’avantage comparatif avec les pays avancés et déclenchant  un phénomène d’insourcing ou de relocalisation et entraînant du même coup la désindustrialisation… Dans leur livre, La Chine contre l’Amérique, Daniel Vernet et Alain Frachon complète cette liste : « surinvestissements en infrastructures, inflation menaçante, bulle immobilière inquiétante, corruption débilitante et désastre environnemental ». Bref, l’avenir de la Chine n’est pas écrit de manière certaine.

D’ici à 2022, les pays émergents vont émerger pourrait-on dire de manière triviale. En 2017, l’Inde deviendra la première puissance économique du Commonwealth. En 2022, les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) seront dans les dix premières puissances mondiales, respectivement en 5e, 7e, 4e et 2e place. Dans un mouvement inverse, les pays européens  du groupe FAIR (France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni) perdront respectivement 4e, 2e, 5e et 2e places. L’Italie sortira du top ten.

En dix ans, selon les prévisions de croissance actuelles, l’équilibre du monde sera significativement transformé. Mais est-il vraiment sûr que ces prévisions se réaliseront ?

Publicités

29 décembre 2012 - Posted by | Général | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :