maison blanche

La nouvelle donne

Manipulation des citoyens et broken convention


30films1L’Homme de la rue (Meet John Doe) réalisé par Frank Capra 1941 (les Etats-Unis ne sont pas encore entrés en guerre) présente ce qu’on peut appeler une manipulation non préméditée mais assumée. Bien sûr, dans la meilleure tradition du happy ending, elle n’aboutit pas. DB Norton est une sorte de DJ Trump bien élevé mais avec des intentions tout autant dangereuses et délétères.

Titre original      Meet John Doe
Réalisation         Frank Capra
Scénario              Robert Riskin
Acteurs principaux          Gary Cooper, Barbara Stanwyck

30films2Que le meilleur l’emporte (The Best Man) réalisé par Franklin Schaffner et sorti en 1964 met en scène deux candidats à l’occasion de ce que l’on appelle une broken convention ou une open convention. La fin justifie-t-elle les moyens ? Oui pour l’un des candidats, non pour l’autre. Car dans une lutte sans merci tous les coups, bas évidemment, seraient permis.

Dans ce film, Franklin Schaffner est prophétique car il fait dire au président des Etats-Unis en place qu’un jour, les Etats-Unis auraient un président noir, de confession juive et même… une femme. Nous y sommes. Presque.

 

Titre original      The Best Man
Réalisation         Franklin J. Schaffner
Scénario              Gore Vidal
Acteurs principaux          Henry Fonda, Cliff Robertson

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

30 octobre 2016 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :