maison blanche

La nouvelle donne

Le vote anticipé est-il démocratique ?


Il fut un temps où le jour des élections présidentielles était laissé au soin des Etats à condition qu’elles se tiennent dans les 34 jours précédant le 1er décembre. Et donc les dates étaient différentes dans chaque Etat. Ce traitement décentralisé a engendré des fraudes et autre détournement de votes.

En 1845, le Congrès décide de mettre fin à ce désordre et fixe une date pour le pays tout entier (Votez démocrate, votez républicain, mais votez !) et choisi le mardi qui suit le premier lundi de novembre.

31-early-voting2

Donc les Américains vote un mardi ce qui aujourd’hui ne facilite la tâche de personne sachant que la grande majorité des votants travaille aussi ce jour-là. Une des réponses pour pallier cette difficulté a été le vote anticipé. De fait, cette facilité est largement utilisée et s’est développée depuis quelques décennies. De 10 % en 1996, le nombre de votants anticipés a atteint 31 % en 2014. Le vote anticipé s’est développé en 1980 lorsque la Californie a fait lever la contrainte de fournir une raison pour pouvoir y faire appel. Il est proposé par de nombreux états.  En 2001, un arrêt d’une Cour d’appel fédérale (Voting Integrity Project v. Keisling) a renforcé la disposition avec comme condition que le résultat des votes ne soient pas connus avant le jour des élections. Un peu comme en France, on ne donne pas les résultats des bureaux fermés à 18 heures avant que tous les bureaux aient fermé c’est-à-dire 20 heures.

Sur la présente élection, plus de 22 millions de citoyens américains ont déjà voté. Mais finalement, cet étalement du vote est une sorte de retour à la situation antérieure (d’avant 1845) avec un échelonnement des votes sur plusieurs semaines. Elle pose la question que les votes ne sont pas réalisés dans les mêmes conditions d’information. On comprend aisément qu’un événement majeur intervenu pendant la période des votes peut changer la situation. La meilleure preuve est que, par exemple, les analystes politiques se demandent actuellement si la réactivation de l’affaire de mails d’Hillary Clinton ne peut relancer l’élection. On peut même imaginer un événement encore plus puissant. Les gens qui ont voté avant cet événement aurait-il voté pareil après.

Une des solutions de ce problème est relativement simple : organiser le vote le dimanche ce qui faciliterait largement le processus. Mais les Républicains y sont peut-être opposés car cela permettrait précisément à toute une frange de la population qui ne vote pas et qui est plutôt favorable aux démocrates d’accomplir son devoir citoyen.

31-early-voting1

Publicités

31 octobre 2016 - Posted by | Elections 2016

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :