maison blanche

La nouvelle donne

Trump président élu semaine 3


Le compte n’est toujours pas bon et les chiffres changent presque tous les jours augmentant l’avance d’Hillary Clinton par rapport à son opposant. Les derniers chiffres indiquent 65 250 267 voix pour Hillary Clinton contre 62 686 000 soit 2,56 millions voix de différence. Il est arrivé cinq fois dans l’histoire des Etats-Unis qu’un président élu ait une minorité de voix et Il faut remonter à 1876 pour obtenir un écart. Le 19 décembre, les 538 grands électeurs voteront dans leur état respectif et devraient élire Donald Trump comme le veut la tradition. Pourtant, si dans certains états c’est une obligation légale, dans d’autres ils peuvent exercer leur jugement et voter en conscience. Lawrence Lessig, professeur de droit à Harvard parti en croisade contre la corruption de la politique par l’argent indique que la règle du Winner takes all n’est pas inscrit dans la Constitution et qu’il faudrait appliquer la loi « un électeur, une voix ». A ce jour, 7 « faithless elector » se sont déclarés.

Pendant ce temps, ont été engagé les recomptages des voix dans les trois états de la Rust Belt (Michigan, Wisconsin et Pennsylvanie) qui représentent 46 grands électeurs. Mais l’opération sera longue. Et la probabilité qu’elle découvre une anomalie liée à un problème informatique est faible même si, comme le dit, Bruce Schneir, spécialiste en cyberpiratage, la seule manière de le savoir est de recompter les voix. De leur côté, des avocats de SuperPac qui soutienne se mobilisent pour freiner, voire stopper l’opération.

Donald Trump poursuit les nominations de son cabinet et des hauts membres de son administration. Il avait promis de nettoyer le marigot de Washington et ne manquait pas une occasion de fustiger les élites et Wall Street. Qui a-t-il choisi pour Secretary of Treasury, le deuxième du cabinet dans le rang protocolaire ? Steven Munchin, un ancien partner de Goldman Sachs. Il fut un temps, il fallait être passé par une Ivy League pour aspirer aux plus hautes fonctions. Depuis quelques temps, la banque américaine fait office de moule à élites. La banque Goldman Sachs est représentée par d’autres membres du cabinet ou dans le premier cercle. Ce n’est pas nouveau. Le suivi de l’action de la banque est très éclairant avec un premier bond juste après l’élection et un second lié à la nomination de Steven Mnuchin. Ci-dessous l’interview d’une supportrice de Trump qui vient d’apprendre la nomination de Mnuchin et ne peut retenir sa rage. Il faut préciser que sa maison a saisie par la banque rachetée par Steve Mnuchin (comme 40 000 familles). Drain the swamp peut-être mais pour y mettre des aligators. Trop tard. On se souvient de l’affirmation selon laquelle ce qui est bon pour General Motors est bon pour les Etats-Unis. Désormais ce qui est bon pour Goldman Sachs est bon pour l’Amérique.

 

Dans ce cabinet qui dont plusieurs membres ont été nommé et qui devrait être complet d’ici la fin de la semaine prochaine, on compte trois milliardaires aux côtés du président. D’ailleurs, comme nous l’apprennent Michael Kranish and Marc Fisher, auteur du livre « Trump Revealed », la seule qu’ils ne doivent pas faire : dire à Donald Trump qu’ils sont plus riches que lui.

semaine3-1

Côté militaire, on compte déjà deux généraux. Après la nomination de Michael Flynn au poste de National Security Advisor (Conseiller à la sécurité nationale), Donald Trump a choisi le général James Mattis comme Secretary of Defense et l’a annoncé dans le style téléréalité lors de l’étape à Cincinnati de son « Thank You Tour ».  Là encore l’idée de Thank You Tour est inédite. Des présidents avaient organisé des tours auparavant mais pour promouvoir un projet ou une cause aux Américains : Woodrow Wilson pour la Ligne des Nations, George W. Bush pour abolir la « Social Security » (les retraites). Mais un Thank You Tour, c’est sans précédent. C’est l’occasion pour lui de faire sa propagande directement.

La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires » avait déclaré Georges Clémenceau. Trop tard. Par ailleurs, il suffirait que le General Petraeus devienne Secretary of State pour que l’armée soit très bien représentée dans la garde rapprochée de Donald Trump. Mais il semblerait que Mitt Romney tienne la corde pour l’instant.

 

L’analyste politique Charlie Cook (Trump’s Conventional Cabinet) considère que ce cabinet élargi n’est pas, à part quelques exceptions près comme Steve Bannon et Michael Flynn, si différent de celui qu’aurait pu être celui d’un Ted Cruz : un cabinet très en ligne avec les conservateurs et en rien dans la ligne « Drain the swamp », une formule sortie tout droit de la politique spectacle mais qui n’a rien à voir avec la réalité : des banquiers, des anciens ministres, des membres de l’establishment, des milliardaires, des conservateurs bon teint… « Par ailleurs, poursuit-il, le cabinet n’a pas une très grande importance. Qui serait capable de citer trois noms du cabinet actuel ? « C’est le président qui est le principal représentant de la branche de l’Exécutif, selon qui définit le cap et fixe les orientations ».

Donald Trump va-t-il peu à peu prendre les habits de la fonction de président ? Il est probable qu’il ne changera, testera toujours aussi impulsif et pensera qu’on peut gouverner à coup de tweets. Et il y a de quoi être inquiet. L’échange téléphonique avec le président de Taiwan est le premier échange direct entre les deux présidents des deux pays depuis 1979.

semaine3-2

L’annonce de Carrier – basé dans l’Indiana, l’état dont Mike Pence est le gouverneur – de maintenir 1000 emplois aux Etats-Unis nous donne aussi une indication de la propagande à laquelle va se livrer le président. Le narratif est simple : il a donné un coup de fil au patron d’United Technologies et ce dernier a décidé par magie de ne pas délocaliser. En fait, on ne sait pas vraiment combien d’emplois ont été réellement sauvés et e échange de quoi. On parle de réduction de taxes de 7M$ sur 10 ans. C’est la porte ouverte aux marchandages et à ce que l’on appelle le crony capitalism, le capitalisme de connivence où c’est le piston et les petits arrangements qui prévalent.

Pendant ce temps, le Congrès s’organise avec la nomination de ses leaders. A la Chambre de Représentants, Nacy Pelosi qui a déjà occupé le poste de leader de la minorité était à nouveau candidate. Elle est représentante du 8e district de Californie depuis 1987 et chef de file des démocrates depuis 2003. Elle a été réélue malgré ses 76 ans. Elle avait pourtant en face d’elle le jeune représentant Tim Ryan. C’est un mauvais signal car les démocrates qui ont perdu la présidence ne semblent pas vouloir faire leur introspection et ce n’est certainement Nancy Pelosi qui leur permettra de conduire à bien cette mission pourtant si nécessaire. Un mauvais signal.

 

Le cabinet en cours de constitution

VPOTUS Mike Pence Commentaires/Fonctions
Secretary of State
Secretary of The Treasury Steven Mnuchin He began his career at Goldman Sachs, where he became a partner, before creating his own hedge fund, moving / entering the first rank of movie financiers by bankrolling hits like the “X-Men” franchise and “Avatar.”
Secretary of Defense James N. Mattis Pas officiel
Attorney General Jeff Sessions Sénateur républicain de l’Alabama
Secretary of the interior
Secretary of Agriculture
Secretary of Commerce Wilbur Ross, A billionaire investor who became known as the “king of bankruptcy”
Secretary of Labor
Secretary of Health and Human Services Tom Price Chirurgien orthopédique, député, contre Obamacare
Secretary of Housing and Urban Development Ben Carson Neurochirurgien
Secretary of Transportation Elaine Chao Former labor secretary and the wife of Senator Mitch McConnell
Secretary of Energy
Secretary of Education Betsy DeVos, Prominent Republican fund-raiser

Milliardaire

Secretary of Veterans Affairs
Secretary of Homeland Security
The following positions have the status of Cabinet-rank
White House Chief of Staff Reince Priebus Ex président du parti Républicain
Environmental Protection Agency
Office of Management & Budget
United States Trade Representative
United States Mission to the United Nations Nikki R. Haley Gouverneur de Caroline du Sud
Council of Economic Advisers
Small Business Administration

 

Parmi les autres postes nominations significatives :

Conseiller stratégique ; Steve Bannon

National security adviser : Lt. Gen. Michael Flynn

Directeur de la CIA : Mike Pompeo,

Advertisements

3 décembre 2016 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :