maison blanche

La nouvelle donne

Michael Flynn : vers un scandale d’Etat ?


L’affaire Kellyane Conway est grave sur le plan de l’éthique même si elle est quelque peu anecdotique au regard de ses conséquence. La conseillère a franchi les limites imposées par les règles d’éthiques en vantant la ligne de vêtement de la fille de Donald Trump que la société Nordstrom vient de retirer de son catalogue et en invitant les Américains à acheter la marque Ivanka. Elle traduit un climat dans lequel certains de ceux qui font partie du « swamp » se croient tout permis et totalement désinhibés.

L’affaire Michael Flynn est grave et tout sauf anecdotique car elle touche à la sécurité du pays et concerne le sujet majeur de la relation des Etats-Unis avec l’un de ses principaux rivaux d’aujourd’hui et de ses adversaires d’hier. Une affaire qui intervient sur un sujet largement miné pendant la campagne électorale avec la question à 1 million de dollars : Les Russes sont-ils intervenus dans les élections ?

Concernant Michael Flynn, il s’agit de savoir si ce dernier a discuté de lever les sanctions avec Sergey Kislyak, l’ambassadeur russe aux Etats-Unis, mise en place par Barack Obama avant même que Donald Trump soit investi officiellement le 20 janvier. Une initiative illégale. Rappelons que Michael Flynn avait été renvoyé par Barack Obama de son poste de Directeur de la Defense Intelligence Agency « because he was « Abusive with staff, didn’t listen, worked against policy, bad management » (Source Wikipedia).

On se souvient que Barack Obama avait engagé toutes sortes d’actions dans les derniers jours de son mandat en guise de représailles alors que Donald Trump avait eu un discours plutôt conciliant et troublant sur son appréciation de Vladimir Poutine pour lequel il ne jamais caché de vouer une certaine administration. Dans une interview à Bill O’Reilly, il était même allé jusqu’à mettre sur le même plan, les Etats-Unis et la Russie sur les plans des droits de l’homme et de l’état de droit.

A couple sits in front of graffiti depicting Russian President Vladimir Putin, left, and Republican presidential candidate Donald Trump, on the walls of a bar in the old town in Vilnius, Lithuania, Saturday, May 14, 2016. (AP Photo/Mindaugas Kulbis)

A couple sits in front of graffiti depicting Russian President Vladimir Putin, left, and Republican presidential candidate Donald Trump, on the walls of a bar in the old town in Vilnius, Lithuania, Saturday, May 14, 2016. (AP Photo/Mindaugas Kulbis)

11-russie-2

Michael Flynn est conseiller à la sécurité nationale, un poste important en prise directe avec le président qu’il est censé informer et guider sur les questions de sécurité et de défense. Dans un premier temps, Michael Flynn a nié avoir abordé ce sujet. Dans une interview à la chaîne CBS, le Vice-Président Mike Pence a déclaré que Michael Flynn lui avait affirmé n’avait jamais abordé ce sujet avec l’ambassadeur. Et puis cette semaine, alors que des parties de la transcription de la conversation a circulé dans la presse, l’ancien général est revenu sur ses déclarations en disant qu’il ne se souvenait plus si oui ou non il avait parlé de ces questions.

Mike Pence apporte de la stabilité au gouvernement et constitue un contrepoids important aux mouvements erratiques de son patron. Il bénéficie d’une grande crédibilité auprès de ses anciens collègues du Congrès.  Cette affaire le place dans une position plus que délicate.

Cette affaire intervient alors que la chaîne CNN a donné quelques éléments supplémentaires validant la crédibilité d’éléments incluent dans le fameux Kompromat (qui avait l’objet d’un rapport de 35 pages communiqué par la CIA a Barack Obama et Donald Trump). Par ailleurs, le Congrès poursuit son enquête sur l’intervention de la Russie dans les élections présidentielles.

Michael Flynn pourrait jouer le rôle de fusible mais cela suffira-t-il ? McCarthy – que personne ne regrette – doit se retourner dans sa tombe.

 

Advertisements

11 février 2017 - Posted by | Général

Un commentaire »

  1. […] était sérieuse et grave et s’est terminée encore plus rapidement que prévue (Michael Flynn : vers un scandale d’Etat ?), Michael Flynn, Conseiller à la Sécurité Nationale, a donc été contraint à démissionner […]

    Ping par Michael Flynn : What’s next ? Who’s next ? « maison blanche | 14 février 2017 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :