maison blanche

La nouvelle donne

Trump, les Fake News et les dishonest medias


26-media-uneTrump a déclaré la guerre aux médias il y a longtemps. Il avait gagné la première manche puisqu’il a été élu alors qu’il n’avait le soutien d’aucun d’entre eux. Pourquoi changerait-il donc de stratégie ? Sauf qu’être candidat et gouverner sont deux choses très différentes. Mais Donald Trump semble redoubler d’effort pour incommoder tout le monde, les médias, les agences de renseignements, les opposants de tous poils… Il semble que Donald Trump se satisfasse d’être le président de seulement 46 % des Américains qui ont voté pour lui c’est-à-dire à peine plus de 25 % des Américains en âge de voter.

Au Panthéon des têtes de Turcs envers qui les Américains devraient être reconnaissants, la presse est au tout premier plan. Il n’est pas pratiquement pas un jour sans qu’elle fasse l’objet d’attaques répétées. Entre le pouvoir et la presse, il y a toujours un rapport bizarre.

Dans une interview récente, John McCain déclarait au journaliste qui l’interviewait : « je ne vous (la presse) aime pas mais nous avons besoin de vous ». Donald Trump lui préfèrerait qu’il n’y pas de médias du tout. N’est-ce pas là une des caractéristiques d’un pouvoir autoritaire ? La semaine passée, quelques médias ont été interdits (CNN, NY Times, LA Times, Politico, BuzzFeed, BBC) lors de l’entretien hors caméra que donne parfois Sean Spicer aux journalistes (une réunion informelle baptisée gaggle). Une première !

La Presse est donc l’ennemi du Peuple. Mais à ce jeu dangereux, Donald Trump semble perdre la partie. C’est en tous cas ce qu’enseigne l’enquête réalisée l’institut Public Policy Polling intitulée Trump Badly Losing His Fights With Media.

A la question : qui a plus de crédibilité, il perd contre tous les médias

26-medias-1

Globalement, les médias hostiles à Donald Trump sont, aux yeux des Américains, alors que ceux qui lui sont favorables, le sont beaucoup moins.

 26-medias-2

 Cette enquête comporte des curiosités étonnantes. Par exemple, il se trouve que 21 % des Américains pensent qu’il devrait être illégal de critiquer Donald Trump. A désespérer de la démocratie.

26-medias-3

Pis, 53 % des Américains ne croient pas que Donald Trump a déclaré que les médias sont les ennemis du peuple américain contre 35 % qui le croient. Comment ne pas être abasourdi alors qu’il est si facile de consulter le compte Tweeter du président. Mais c’est peut-être un complot : quelqu’un de son entourage qui aurait détourné son compteé et écrit cette infamie à sa place.

26-medias-4

Publicités

26 février 2017 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :