maison blanche

La nouvelle donne

New York en super forme


Le nombre d’emplois de bureau a atteint 1,5 million en 2016, un record avec une augmentation de plus de 200 000 emplois créés depuis la récession de 2009. C’est ce que vient d’indiquer une étude que vient de publier En 2016, il y avait 550 millions de square feet (environ 60 millions de m²) d’espace de bureaux. Rien que dans les trois principaux districts, Midtown, Midtown South et Downtown Manhattan, on compte 450 millions de square feet représentant plus du quart de l’espace de bureau des Etats-Unis.

L’attaque terroriste de septembre 2001 avait pulvérisé 13 millions de square feet d’espace de bureau, essentiellement les deux tours jumelles. Depuis cette date, il s’en est construit 38 millions, dont plus de la moitié dans les 5 dernières années. Cette demande a été créé par la plus forte expansion d’emplois jamais enregistrée. Depuis la fin de la récession en 2009, plus de 620 000 emplois ont été créés incluant 202 000 emplois de bureaux. Ces derniers comptent environ pour le tiers des 4,3 millions de la ville de New York.

La demande pour de nouveaux espaces de bureaux a contribué à la croissance des emplois dans la construction qui ont atteint le niveau record de 144 00 en 2016. Elle a aussi entraîné une forte croissance dans la valeur immobilière qui a atteint 169 milliards de dollars près de trois fois la valeur de celle des années 2000.

New York est la première ville du monde en espace de bureau très largement devant Londres (environ deux fois plus). Sur le plan national, Chicago et Washington viennent en deuxième et troisième position mais loin derrière New York. Parmi les villes des Etats-Unis, New York représente 29 % de l’espace de bureau du pays.

New York est perçu comme la ville de la finance mais ce n’est pas tout à fait la réalité. Les activités TAMI (Technology, Advertising, Media et Information) totalisaient quelque 911 emplois en 2016 soit 59 % des emplois de bureau de la ville. Depuis 2009, ces activités ont créé 176 000 emplois. Le quartier de Chelsea a été particulièrement dynamique et héberge désormais IBM et son activité d’intelligence artificielle Watson, Google et Adobe.

De son côté, le secteur financier incluant la banque, l’assurance et l’immobilier représentait 460 000 emplois, environ un tiers des emplois de bureau. Et depuis 2009, la création d’emplois dans ce secteur a été beaucoup plus faible.

Les deux-tiers de l’activité économique (550 milliards en 2015) est générée dans ces espaces des bureaux. New York City a collecté 5,8 milliards de dollars de taxes de ces espaces de bureau, environ 11 % de l’ensemble des taxes de la ville.

Publicités

13 mars 2017 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :