maison blanche

La nouvelle donne

Marc Benioff sur le toit de San Francisco


By Joshualeverburg1 – I took this photo myself in SF at twin peaks in 2017., CC BY-SA

La Transbay Tower, rebaptisée en 2014 Salesforce Tower, sera le plus haut building de San Francisco. L’architecte César Pelli a été sélectionné en 2007 et les travaux ont débuté en 2013 et devrait être fini en 2018. En 2014, Salesforce a annoncé avoir signé un contrat de leasing pour les étages 1, 3 à 30 et 61 et sera le plus important locataire de la tour qui hébergera par ailleurs des boutiques et des appartements. D’où le fait que la tour ait été rebaptisée du nom de l’entreprise.

Ce gratte-ciel de 61 étages et 326 mètres de haut sera le plus haut de San Francisco et remplacera le Transamerica Building à la forme reconnaissable entre mille d’une pyramide. C’est aussi un tour de force (dosé d’un peu d’inconscience ?) quand on sait que San Francisco est bâtie sur une zone de tremblement de terre. Ce sera la 4e plus haut gratte-ciel de la Californie, les 3 premiers étant à Los Angeles.

Les 10 plus hauts gratte-ciels des Etats-Unis

C’est indiscutablement un signe de réussite (ostensible ?) pour Marc Benioff, le fondateur et CEO de la société Salesforce et ancien salarié de la société Oracle, un autre géant du logiciel, dans laquelle il a connu une promotion rapide. Créée en 1999, Salesforce est un éditeur de logiciels qui a d’emblée pris le parti de diffusion ses logiciels via le cloud, un mot qui n’existait pas encore à l’époque. On parle aujourd’hui de Software as a Service. L’entreprise est surtout connue pour ses solutions en gestion de la relation client (CRM pour Customer Relationship Management – son code boursier est d’ailleurs CRM). Parmi ses clients français on peut citer Pernod Ricard, Renault, Engie Cofely, Suez.

(Vue du 33e étage de la Tour – Source : San Francisco Chronicle)

Salesforce c’est une belle réussite. La société emploie 19 000 salariés, a réalisé un chiifre d’affaires de 6,6 milliards de dollars et est valorisée à près de 60 milliards de dollars. Marc Benioff est un promoteur du modèle philanthropique intégré 1/1/1, par lequel les entreprises contribuent à hauteur de 1 % de leurs profits, 1 % pour l’équité et 1 % des heures de l’employé dédiés à la communauté qu’il sert. Ce modèle 1/1/1 a été adopté par des entreprises telles que Google. On pourra ajouter pour cette dernière qu’il serait préférable qu’elle paie équitablement les impôts qu’elle doit. Car évidemment les sommes en jeu ne sont pas les mêmes.

By Ali Zifan – Own work; Used data from Emporis.com, CC BY-SA 4.0
Publicités

18 mars 2017 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :