maison blanche

La nouvelle donne

Obsessions


Donald Trump est obsédé par son ego, son image et son taux d’approbation.

Son ego n’a pas de limite et ne peut donc être mesurée.

Son image ? Dès qu’il est entré à la Maison Blanche, les historiens ont suggéré la comparaison avec Andrew Jackson, premier président arrivé au pouvoir après les pères fondateurs et l’époque que l’on a qualifié des bons sentiments. Mais surtout, président qui s’est présenté comme anti-élite et anti-establishment. Mais Donald Trump se serait-il Andrew Johnson, cité parmi les pires et un des rares à avoir été l’objet d’une initiative d’impeachment. Dès le début, Donald Trump n’a pas hésité à dire que, pendant les 100 premiers jours, il avait les meilleurs résultats de toute l’histoire des Etats-Unis.

Son taux d’approbation est étonnamment stable autour de ce que l’on appelle sa base en évoluant autour des 40 % avec une oscillation assez faible. Les pro-Trump le resteront et on ne voit pas ce qui les faire changer d’avis. Même si l’enquête de Robert Mueller démontrait qu’il y avait collusion, voire conspiration avec la Russie, ils seraient sans doute prêts à trouver des excuses, à expliquer que ce n’est pas si grave, que Robert Mueller n’avait qu’un objectif, celui de faire tomber le président (c’est l’argument de Newt Gingrich, l’ancien speaker sous Bill Clinton, qui, avant même de savoir ce que seront les conclusions de l’enquête, porte un jugement sur ses objectifs).

Dans un tweet de jeudi, Donald Trump se félicite d’un taux d’approbation de 50 % en choisissant l’institut Rasmussen qui lui est traditionnellement favorable et largement au-dessus de tous les autres indicateurs. Si l’on choisit celui de l’institut Gallup qui a l’avantage de faire des mesures depuis très longtemps et donc de faire des comparaisons lui accorde 40 %. Les écarts les plus faibles ont été mesurés au tout début du mandat, au moment où nombre d’Américains sont prêts à faire confiance et en juillet 2018. Mais, depuis qu’il est à la Maison-Blanche, le taux de désapprobation a toujours assez largement supérieur au taux d’approbation.

Donald Trump considère que s’il n’y avait pas l’enquête actuelle menée par Robert Mueller, son taux d’approbation sera à 75 %. En voilà une nouvelle !

7 décembre 2018 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :