maison blanche

La nouvelle donne

Une société américaine en panne ?


Une société de plus en plus inégale, où la mobilité est remise en question et où la santé n’est pas accessible à tous telle est la société américaine des années 2020.  Les nombreux candidats et candidates qui se présentent (la liste n’est pas close) aux primaires démocrates ne manquent pas de sujets pour leur campagne.

Ci-dessous quelques extraits du rapport de l’Oxfam Services Publics ou Fortunes privées

Comme Oxfam le souligne depuis ces cinq dernières années, le niveau actuel des inégalités économiques n’est rien de moins qu’une catastrophe. Selon l’analyse d’Oxfam, 26 personnes possèdent à elles seules autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité, soit 3,8 milliards de personnes, contre 44 l’année dernière. Malgré l’émergence d’un consensus politique en faveur de la lutte contre les inégalités extrêmes et un objectif de développement durable dédié, il est grand temps de passer des paroles aux actes et de prendre des mesures concrètes. Sur les 50 premiers milliardaires de la planète, 22 sont américains. Parmi eux, les frères Koch qui financent copieusement les campagnes républicaines et les Think tank conservateurs (Heritage Foundation, Cato Institue), la famille Walton (Jim, Robson et Alice), les propriétaires de Walmart et la famille Mars (Jacqueline et John).

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, est l’homme le plus riche au monde, avec une fortune qui s’élève à 112 milliards de dollars sur la liste Forbes de 2018. 1 % seulement de sa fortune totale avoisine le budget total de la santé de l’Éthiopie, un pays de 105 millions d’habitants. Il a récemment fait part de son intention d’investir sa fortune dans un voyage spatial, car il ne sait plus vraiment où dépenser son argent.

Aux États-Unis, le rêve américain s’est transformé en mythe, la mobilité sociale étant à son niveau le plus bas depuis des décennies.

De plus, à long terme, les États réduisent à la fois le taux maximum moyen d’impôt sur le revenu des particuliers et le taux d’imposition des sociétés. Ne serait-ce qu’en 1980, le taux maximum d’impôt sur le revenu des particuliers était de 70 % aux États-Unis. Il a pratiquement été divisé par deux pour atteindre aujourd’hui 37 %. Du fait des nombreuses exonérations et d’autres failles, les entreprises et les personnes riches sont en réalité soumises à des taux encore plus faibles.

Par exemple, alors même que le président des États-Unis Donald Trump affirme être du côté des « Américains ordinaires », son gouvernement a accordé de très généreuses réductions d’impôts aux entreprises et aux personnes les plus riches.

Aux États-Unis, un enfant noir est deux fois plus susceptible de mourir avant sa première année qu’un enfant blanc. Dans les faits, les enfants noirs aux États-Unis sont plus susceptibles de mourir avant leur premier anniversaire que les enfants en Libye.

Les frais médicaux sont également l’une des causes principales des faillites personnelles aux États-Unis.

Aux États-Unis, le taux maximum d’impôt sur le revenu des particuliers était de 94 % en 1945, et encore de 70 % ne serait-ce que dans les années 1980. Il a pratiquement été divisé par deux pour atteindre aujourd’hui 37 %.

Les 50 premiers milliardaires de la planète (source : Forbes)

 

 

22 janvier 2019 - Posted by | Général

Aucun commentaire pour l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :