maison blanche

La nouvelle donne

Après les mairies, les hôpitaux…


Il y a une quinzaine de jours, l’association des maires des Etats-Unis (The United States Conference of Mayors) a écrit au président Trump pour lui faire part du manque cruel d’équipements pour lutter contre l’épidémie du COVID-19 à la fois pour le personnel, les travailleurs indispensables et même les citoyens (Comment (ne pas) gérer la rareté ?).

Cette semaine, c’est une enquête (Hospital Experiences Responding to the COVID-19 Pandemic: Results of a National Pulse Survey March 23–27, 2020) menée sous la responsabilité de Christi Grimm, inspecteur générale du Health and Human Services (HHS), l’équivalent du ministère de la santé qui a publié l’état de pénurie dans laquelle se trouve tous les hôpitaux en matière de tests pour dépister les malades du COVID-19 et d’équipements en tous genres : masques, gants, blouse, charlotte… Les résultats sont alarmants. Trois hôpitaux sur quatre sur l’ensemble du territoire américain traitent des cas de COVID-19 et prévoient d’être complètement submergés. Ce rapport est basé sur une enquête auprès de plus de 300 hôpitaux sur les 6000 que comptent les Etats-Unis. Les conclusions sont claires (voir ci-dessous).

Lors de ces conférences de presse quotidiennes, transformées en véritable barnum et propagande politique pour les prochaines élections, Donald Trump répète à l’envi que les Etats-Unis ont été les plus performants en matière de tests. Ce qui est évidemment faux, mais le président n’en n’a cure et n’est pas à ça près : ce qu’il dit se transforme en réalité. Et l’interaction avec un des correspondants de la Maison-Blanche est comparable à l’histoire du thermomètre qui ose donner une température trop élevée. Qu’à cela ne tienne, il suffit de casser le thermomètre.

Interrogé par un journaliste sur les résultats de l’enquête sur les tests, Donald Trump a répondu: « C’est faux », répliquant « Alors, donnez-moi le nom de l’inspecteur général ? » en suggérant sans aucune preuve, « La politique pourrait-elle entrer dans cela? »

En tant qu’inspecteur général adjoint du HHS, Christi A. Grimm, est fonctionnaire de carrière au gouvernement, a repris le poste au début de l’année à titre intérimaire, mais à commencé sa carrière il y a une vingtaine d’années.

« Quand a-t-elle été nommée? » Demanda Trump. « Elle a servi dans l’administration précédente – vous voulez dire l’administration Obama? ». L’argument est évidemment massif, tout ce qui a été fait sous Barack Obama ne peut qu’être défaillant.

Le rapport de l’inspecteur général avertit que les problèmes des hôpitaux se nourrissent les uns des autres dans un cercle vicieux. Cela inclut des tests insuffisants, des résultats lents, la rareté des équipements de protection, la pénurie d’appareils respiratoires pour les patients gravement malades et le personnel épuisé soucieux de leur propre sécurité.

 


Severe Shortages of Testing Supplies and Extended Waits for Results

Hospitals reported that severe shortages of testing supplies and extended waits for test results limited hospitals’ ability to monitor the health of patients and staff. Hospitals reported that they were unable to keep up with  COVID-19 testing demands because they lacked complete kits and/or the individual components and supplies needed to complete tests. Additionally, hospitals reported frequently waiting 7 days or longer for test results. When patient stays were extended while awaiting test results, this strained bed availability, personal protective equipment (PPE) supplies, and staffing.

Widespread Shortages of PPE

Hospitals reported that widespread shortages of PPE put staff and patients at risk. Hospitals reported that heavier use of PPE than normal was contributing to the shortage and that the lack of a robust supply chain was delaying or preventing them from restocking PPE needed to protect staff. Hospitals also expressed uncertainty about availability of PPE from Federal and State sources and noted sharp increases in prices for PPE from some vendors.

Difficulty Maintaining Adequate Staffing and Supporting Staff

Hospitals reported that they were not always able to maintain adequate staffing levels or offer staff adequate support. Hospitals reported a shortage of specialized providers needed to meet the anticipated patient surge and raised concerns that staff exposure to the virus may exacerbate staffing shortages and overwork. Hospital administrators also expressed concern that fear and uncertainty were taking an emotional toll on staff, both professionally and personally.

Difficulty Maintaining and Expanding Hospital Capacity to Treat Patients

Capacity concerns emerged as hospitals anticipated being overwhelmed if they experienced a surge of patients, who may require special beds and rooms to treat and contain infection. Many hospitals reported that post-acute-care facilities were requiring negative COVID-19 tests before accepting patients discharged from hospitals, meaning that some patients who no longer required acute care were taking up valuable bed space while waiting to be discharged.

Shortages of Critical Supplies, Materials, and Logistic Support

Hospitals reported that shortages of critical supplies, materials, and logistic support that accompany more beds affected hospitals’ ability to care for patients. Hospitals reported needing items that support a patient room, such as intravenous therapy (IV) poles, medical gas, linens, toilet paper, and food. Others reported shortages of no-touch infrared thermometers, disinfectants, and cleaning supplies. Isolated and smaller hospitals faced special challenges maintaining the supplies they needed and restocking quickly when they ran out of supplies.


 

11 avril 2020 - Posted by | Coronavirus

Aucun commentaire pour l’instant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :